Le poêle à convection

L’énergie communiquée à l’air ambiant « pousse » de toute part, de proche en proche notamment vers le haut; ainsi la chaleur est diffusée lentement sans aucun bruit, sans aucune poussière. La chaleur tourne ainsi dans la pièce puis se mélange avec l’air des autres pièces. Le confort sera contenu par votre isolation de qualité.
On favorisera la convection par des passages libres, des ouvertures de pièces, des grilles de passage d’air chaud, voir de retour d’air frais.
Un appareil de forte inertie permettra de prolonger ce phénomène unique, on préférera la durée de chauffe à la puissance. « L’essentiel n’est pas de courir, mais de ne jamais s’arrêter. »

Le poêle à air ventilé

Plus intense que par simple convection, la répartition de chaleur est accélérée. On permet à la chaleur d’aller plus loin, dans les pièces voisines… Ainsi la forte chaleur qui s’accumule, au plafond et sous les toits, redescend dans la pièce de vie. On économise ainsi de l’énergie.
Sur nos poêles, cette ventilation est réglable avec 5 niveaux. L’effet sonore est donc très faible. Elle est désactivable sur beaucoup d’appareils qui fonctionnent ainsi en convection naturelle.

Le poêle canalisable

Dans certains cas, la circulation d’air est rendue difficile par le passage étroit des portes, un couloir, la longueur, des niveaux plus bas que la pièce chauffée. Alors, le poêle canalisable donne toute son utilité. Il nous permet de transporter l’énergie à l’autre bout de la maison, ou dans cette pièce qui reste froide. Ainsi nous allons créer le mélange nécessaire à l’ambiance globale.
Nos poêles permettent de créer une ou plusieurs lignes d’air chaud avec des ventilateurs dédiés, des réglages indépendants, voir automatisés par des sondes de températures. Ainsi un seul poêle peu chauffer une grande maison.

Le poêle hydraulique

Ce poêle permet de se raccorder au réseau de chauffage central que vous avez déjà. Il peut remplacer votre chaudière gaz ou fioul. Il peut aussi arriver en « pôle position », et la chaudière actuelle, mise en relève.
Doté de puissance jusqu’à 25 kW, votre confort serra a l’abri. Une création totale est a réfléchir quand la maison est grande. La répartition hydraulique est la plus efficace, la mieux contrôlée, elle seule permet de chauffer des pièces fermées.

Choisir son poêle

Poêle a bois…Poêle à granulé.
Les premières questions qui se posent: Est-ce un chauffage d’appoint ou principal, unique? En hiver, quelle est la durée d’absence journalière?
Qui alimente un poêle a bois toutes les 2-3 heures. Et en dernier lieu, quelle quantité de combustible ai-je a ma disposition en permanence-Je dois stocker un hiver de bois chez moi.
Une réflexion autour de ces questions amènerons soit une évidence, soit un choix à faire: un petit tableau avantage-inconvénient peut vous aider.
La question des coûts combustible/installation reste somme toute pondérée.
Le tableau se dresse souvent ainsi: « Feu plaisir, vue des flammes » pour le poêle à bois, « Feu utile, chauffage connecté » pour le poêle à granulé.